Durant des décennies, la sécurité sur les routes suisses n’a cessé de se renforcer. Les données publiées par le BPA dans l’édition 2022 de son baromètre de la sécurité routière font craindre que la tendance ne s’inverse pour de nombreux usagers de la route. L’année dernière, le nombre de blessés graves a en effet augmenté.

Partager cet article :

La sécurité des routes suisses ne s’améliore pas naturellement. Elle peut aussi se détériorer, comme le montre par exemple l’évolution du nombre de blessés graves, qui a grimpé à 3933 en 2021. En outre, 200 personnes ont perdu la vie. Cela signifie que, chaque semaine, en moyenne 79 personnes ont été grièvement blessées, parfois jusqu’à devenir invalides, ou sont décédées dans des accidents de la route. Le baromètre de la sécurité 2022 du BPA contient les chiffres clés relatifs au niveau actuel de la sécurité routière en Suisse et met ainsi en évidence les principaux défis.

Nombre d’accidents : Les points essentiels

La hausse du nombre de blessés graves observée l’année dernière a touché les piétons, en particulier ceux de 75 ans et plus, ainsi que les utilisateurs de trottinettes électriques et de vélos électriques lents. Le nombre de blessés graves a également augmenté chez les motocyclistes âgés de 15 à 17 ans, ce qui est lié à une décision politique : depuis 2021, les motocycles et scooters atteignant une vitesse maximale de 45 km/h peuvent être conduits dès l’âge de 15 ans et les motocycles de 125 cm3 dès l’âge de 16 ans.

Ajouter un commentaire
Veuillez calculer 7 plus 4.