MAN lancera la production de son camion électrique longue distance en 2024. Plus de 500 demandes d'offres ont déjà été enregistrés

Partager cet article :

« Le changement technologique touche tout le monde. C'est pourquoi les employés qualifiés représentent la clé du succès de cette transformation. Ici aussi, le soutien actif des politiques sera nécessaire dans les années à venir pour contrer la pénurie de main-d'œuvre qualifiée et pour maintenir les technologies d'avenir en Allemagne », a déclaré Arne Puls, directeur des ressources humaines de MAN Truck & Bus, en citant un autre aspect important de la transformation lors de l'essai dynamique du MAN eTruck à Salzgitter. En effet, la production - pour laquelle MAN a déjà formé un total de 2 600 employés à la technologie haute tension, mais aussi et surtout au développement de la technologie électrique - nécessite beaucoup de nouveau savoir-faire. En effet, les MAN eTruck doivent pouvoir être utilisés à l'avenir dans une grande diversité d'applications pratiques.

Par exemple, pour pouvoir parcourir de longues distances à l'électricité, les camions longue distance doivent pouvoir être entièrement rechargés pendant les 45 minutes de pause des conducteurs. Dans le cadre du projet NEFTON, MAN participe avec de nombreux partenaires au développement du système de charge mégawatt (MCS) nécessaire à cet effet. Le nouveau MAN eTruck est déjà techniquement prêt pour cette norme MCS, qui devrait être disponible à partir de 2025. Il sera donc possible à l'avenir de parcourir jusqu'à 1 000 kilomètres par jour sur de longues distances. Et grâce à ses configurations de batterie variables, dont la capacité utile varie entre 300 et 500 kWh, il pourra également remplir sans problème d'autres tâches de transport typiques des camions d'aujourd'hui, telles que la collecte silencieuse et sans émissions des déchets en ville ou une collecte plus respectueuse de l'environnement du lait des agriculteurs biologiques.

MAN se prépare aussi intensivement à l'électromobilité dans le domaine de l'infrastructure de charge et, dans le cadre d'une coentreprise avec TRATON et d'autres partenaires. Ainsi, il installera au cours des cinq prochaines années, 1700 points de charge performants pour les camions le long des grands axes routiers européens. En outre, MAN offre déjà à ses clients des conseils complets sur le passage à l'électromobilité et met à disposition l'infrastructure de charge nécessaire par l'intermédiaire de ses partenaires.

La production du nouveau MAN eTruck débutera en 2024 dans l'usine principale de Munich. À l'avenir, il sortira de la chaîne de production de l'usine en production mixte avec des camions diesel conventionnels. Le concept, qui prévoit qu'environ la moitié des camions produits annuellement par MAN seront électriques d'ici 2030, intègre également les autres usines du groupe. L’usine de Cracovie, par exemple, produira un plus grand nombre de camions diesel au fur et à mesure que l'électromobilité augmentera, afin d’accroitre la capacité pour les camions électriques à Munich.

Dans l'usine de Nuremberg, MAN commencera à produire ses propres batteries en 2025, avec pour objectif la production d’environ 100 000 par an à partir de 2030. Salzgitter jouera également un rôle clé dans la transformation en tant qu'usine de composants pour les essieux non moteurs et les vilebrequins du nouveau moteur du groupe développé conjointement par tous les fabricants du groupe TRATON. En outre, le site est responsable de la logistique mondiale des pièces détachées de MAN, qui comprendra à l'avenir de plus en plus de composants électriques.

Ajouter un commentaire
Veuillez calculer 1 plus 7.