À partir de juillet 2024, tous les camions, autobus et autocars de tourisme nouvellement immatriculés dans l'UE devront se conformer aux dispositions du règlement général sur la sécurité (GSR2) mis à jour. Le GSR impose toute une série de systèmes d'aide à la conduite afin d'accroître la sécurité routière pour toutes les parties concernées.

 

 

Partager cet article :

Les systèmes d'assistance électronique peuvent contribuer autant que possible à éviter que les moments d'inattention dus à la fatigue, au stress ou à la distraction n'aient des conséquences graves. Cela profite non seulement aux conducteurs et aux passagers de camions, d'autobus et d'autocars de tourisme, mais aussi à tous les autres usagers de la route qui se déplacent en voiture, à vélo ou à pied.

Avec des systèmes d'assistance tels que l'Active Brake Assist 6, l'Active Sideguard Assist 2, le Front Guard Assist, l'Active Drive Assist 3 ou le Traffic Sign Assist, Daimler Truck répond largement à ces exigences. Ces systèmes constituent la nouvelle norme pour toutes les modèles et représentent une valeur ajoutée supplémentaire pour l'eActros 600 et tous les autres modèles électriques à batterie de Mercedes-Benz Trucks, la gamme Actros et sa nouvelle génération d'Actros L, les Arocs, Atego et Econic, les camions spéciaux Mercedes-Benz ainsi que les autocars urbains, interurbains et de tourisme des marques Mercedes-Benz et Setra.

Rainer Müller-Finkeldei, Responsable du Développement Produis Mercedes-Benz Trucks : « Le règlement général sur la sécurité de l'UE est une étape importante vers la conduite sans accident - notre "Vision zéro". Nous poursuivons cette voie de manière cohérente depuis des décennies et établissons aujourd'hui de nouvelles normes avec nos systèmes d'assistance à la sécurité améliorés. Et ce, dans l'optique d'une prévention optimale des accidents afin de protéger les conducteurs et tous les usagers de la route ».

L’accent est mis sur l’ensemble des usagers de la route

Ces dernières années, selon les chiffres de la base de données CARE de l'UE, les occupants des voitures particulières, les cyclistes et les piétons représentaient ensemble une moyenne d'environ 70 % de tous les décès dans les accidents impliquant des poids lourds de 3,5 tonnes ou plus - les occupants des voitures particulières en particulier représentant près de 50 %. 12 % des victimes de ces accidents étaient des passagers des véhicules de transport de marchandises concernés. Dans l'ensemble, le nombre d'usagers de la route tués dans ces accidents a considérablement diminué ces dernières années. Alors qu'il y avait encore 4 586 décès dans ce domaine en 2011, ce chiffre a chuté d'environ 40 % pour atteindre 2 722 en 2021, selon les derniers chiffres de la Commission européenne. Cela correspond à environ 14 % de tous les accidents mortels de la circulation dans l'UE - un pourcentage qui est plus ou moins resté à ce niveau depuis un certain temps. Les types d'accidents les plus courants dans l'UE sont les collisions par l'arrière, en particulier à la fin d'un embouteillage, les sorties de voie involontaires, les chocs latéraux aux intersections, les collisions dans les virages à cause de l'angle mort et les accidents dus à des erreurs de dépassement.

Renforcement des exigences légales dans les années à venir

Les systèmes d'aide à la conduite qui ont le potentiel d'identifier les situations critiques à un stade précoce et d'éviter les accidents ou au moins d'en atténuer les conséquences deviennent donc de plus en plus importants. Selon le GSR, à partir de juillet 2024, des systèmes tels que le Sideguard Assist, un système d'alerte de sortie de route, l’Intelligent Speed Assist, le Tire Pressure Loss Warning System, le Reverseing Assist avec caméra ou capteurs et un système d'alerte en cas de fatigue du conducteur et de baisse d'attention seront exigés par la loi, ainsi qu'un dispositif pour l'installation d'un anti-démarreur basé sur un test d'alcoolémie. Pour l'immatriculation des nouveaux camions, autobus et autocars de tourisme, un système d'alerte très perfectionné sera obligatoire à partir de 2026 si la concentration du conducteur diminue. Une mémoire de données d'événements suivra en 2029. En outre, il faudra garantir un champ de vision direct encore plus large depuis le poste de conduite.

Avec les dispositifs de sécurité qui seront utilisés dans les camions, les autobus et les autocars de tourisme de Daimler Truck cette année, l'entreprise renforce une fois de plus sa position de pionnier dans le secteur : les systèmes sont non seulement conformes aux normes GSR applicables à partir de 2024, mais dépassent également leur portée en partie.

Ajouter un commentaire
Veuillez additionner 9 et 3.