Retour

Hybride rechargeable - la moitié de l'utilisation est électrique

Cela fonctionne : les hybrides rechargeables sont utilisés d'une manière qui a du sens. C'est ce que prouvent les données recueillies auprès des propriétaires de Ford, qui effectuent tout de même 49 % de leurs trajets en mode électrique.

Texte : Ford/mmCH.online / photo : Ford

L'hiver dernier, il y a eu beaucoup d'excitation, du moins dans les médias. On a parlé de « voitures tricheuses ». Il s'agissait des véhicules hybrides rechargeables qui, selon une évaluation réalisée par des exploitants de flottes automobiles allemands, ne seraient pour la plupart conduits qu'avec un moteur à combustion. Les raisons étaient simples : les PHEV bénéficiaient également de bonus électriques, et les entreprises étaient généreuses, mais confiaient le mode d'utilisation des voitures à leurs employés, qui n'avaient pas envie ou pas la possibilité de brancher régulièrement leur voiture de fonction.

La réalité dans d'autres pays, cependant, est différente et montre que les PHEV soulagent le bilan de CO2. Selon les données anonymes recueillies par Ford, les utilisateurs d'un Kuga PHEV ont parcouru 49 % de leurs kilomètres depuis le début de l'année en utilisant exclusivement l'énergie de la batterie d'origine externe, c'est-à-dire l'électricité provenant d'une prise publique ou privée. Le Kuga est un crossover de taille moyenne qui combine un moteur à essence de 2,5 litres et une propulsion électrique pour produire une puissance globale de 225 ch.

« Nos clients veulent en profiter »

« Nous sommes convaincus que nos clients vont de plus en plus acheter des voitures hybrides pour bénéficier des avantages de la conduite électrique. Nos dernières données montrent que le Kuga PHEV est conduit en mode électrique aussi souvent que possible », déclare Roelant de Waard, General Manager, Passenger Vehicles, Ford of Europe. « Ford s'est engagé dans un avenir électrifié. Le fait que le Kuga soit actuellement le véhicule hybride rechargeable le plus vendu en Europe montre que nos clients veulent nous rejoindre dans cette aventure », a ajouté M. de Waard.

La batterie des véhicules hybrides rechargeables peut être rechargée à la fois par le moteur à combustion et en externe, à une station de recharge publique ou à une prise de courant à la maison - les trajets en mode purement électrique sont donc également possibles. Le Kuga PHEV peut parcourir jusqu'à 56 kilomètres (WLTP) en mode purement électrique, et donc sans émissions locales, ce qui le rend adapté aux trajets dans les zones urbaines à faibles émissions, par exemple, comme on les appelle dans divers pays européens.

Autre constat de l'analyse des données : les clients ont accès aux stations de recharge. Pour 100 jours de conduite avec un Kuga PHEV, il y a eu 89 processus de charge. Ford nous rappelle que la conduite à l'électricité peut apporter des avantages financiers importants. « En supposant un kilométrage de 15 000 km/an, cela peut conduire à une économie de près de 1000 francs suisses ».

BMW : système de bonus

D'autres fabricants sont également heureux de donner un coup de main aux clients. Par exemple, un système de bonus pour les propriétaires de modèles PHEV est en cours dans certains pays européens. Chaque kilomètre parcouru en mode électrique est récompensé, mais aussi chaque processus de recharge d'une durée supérieure à 15 minutes.

 

Source: Ford Kuga PHEV | Ford Media Center

Ajouter un commentaire

Veuillez calculer 4 plus 2.