SuisseEnergie, un programme de l'Office fédéral de l'énergie (OFEN), publie aujourd'hui une étude qui compare les coûts totaux de la possession d'une voiture de tourisme selon le type de motorisation.

Partager cet article :

L'étude « Total Cost of Ownership » (TCO) fournit des informations qui permettent de comparer les coûts totaux d'une voiture de tourisme sur toute la durée de sa possession. L'analyse débute à l'achat du véhicule et se termine à sa revente. Elle compare voitures électriques, voitures thermiques et voitures hybrides rechargeables réparties dans les catégories suivantes : « petites voitures », « classe moyenne », « classe supérieure » et « SUV ». Pour chaque catégorie de voiture et de motorisation, des modèles similaires et comparables ont été choisis. Au total, plus de 50 modèles de voitures ont été comparés.

Les coûts totaux les plus bas pour les voitures électriques

Dans toutes les catégories, les voitures électriques se démarquent par les coûts totaux de possession les plus bas. Le plus grand écart de coûts observé dans l'étude se situe dans la catégorie « classe supérieure » avec un écart de plus de 20'000 francs. Les coûts globaux des voitures hybrides rechargeables et thermiques sont similaires dans toutes les catégories. La solidité de ces résultats a été validée par une analyse de sensibilité. Les coûts indiqués reposent sur des valeurs moyennes de l'année 2022 en Suisse.

L'étude TCO fournit aussi des réponses factuelles à des thématiques régulièrement soulevées par le grand public.

Modélisations validées avec des données du secteur automobile

L'étude TCO prend comme critères, une possession d'une durée de huit ans d'un véhicule acheté neuf et un kilométrage annuel de 15 000 km. Les coûts d'acquisition, d'énergie (carburants ou/et électricité), de maintenance, des pneumatiques et autres frais divers ont servi de base de calculs. Les données des constructeurs automobiles utilisées ont été validées avec les chiffres du plus grand prestataire suisse de leasing, de la flotte de véhicules d'une entreprise énergétique, d'un fabricant de pneumatiques et d'une enquête auprès des garagistes. Comme certains facteurs pris en compte pour l'étude restent subjectifs, différentes hypothèses ont été analysées pour confirmer la robustesse des résultats.

A noter que la production de la voiture et son élimination ne sont pas prises en compte dans cette étude. Il est ici question uniquement de sa partie utilisation, de l'achat du véhicule à sa revente.

Ajouter un commentaire
Veuillez additionner 7 et 5.