Le bilan mitigé de l'année 2022 sur le marché des véhicules utilitaires : Avec 35'474 nouveaux véhicules de transport de personnes et de marchandises, le nombre total a baissé de 14,2 % par rapport à 2021, selon les chiffres d'auto-suisse. Tandis que la production de voitures de livraison a été fortement affectée par la pénurie de pièces et de puces électroniques, les camions n'affichent qu'un léger recul du marché. Comme pour les voitures de tourisme, les perspectives pour le marché suisse des véhicules utilitaires sont tout à fait positives en 2023.

 

Partager cet article :

Les nouvelles immatriculations de véhicules utilitaires légers ont sensiblement baissé en Suisse et dans la principauté du Liechtenstein en 2022. Après 29'251 mises en circulation l'année dernière, leur nombre a baissé de 14,8 % en passant à 24'909. Ce recul est principalement dû à des goulots d'étranglement dans la production de pièces de sous-traitance telles que les puces électroniques ou les faisceaux de câbles issus de production ukrainienne, qui a été temporairement paralysée par la guerre d'agression menée par la Russie. En conséquence, la demande toujours élevée de nouvelles voitures de livraison et de tracteurs à sellette légers n'a de loin pas été satisfaite. Selon le porte-parole d'auto-suisse, Christoph Wolnik, les perspectives pour 2023 sont nettement plus positives: «Nous anticipons une amélioration de la situation de livraison et à une reprise des nouvelles immatriculations de véhicules utilitaires légers. Même si la conjoncture devait se ralentir quelque peu cette année et l'année prochaine, comme l'annoncent les prévisions, de nombreuses entreprises doivent rattraper leur retard. Les voitures de livraison devraient rester des véhicules convoités et très demandés.»

Le segment des véhicules utilitaires lourds s'en est tiré à bon compte en 2022. Avec 3'449 camions et tracteurs à sellette neufs, le chiffre n'était inférieur que de 3,3 %, soit de 116 mises en circulation, à celui de l'année précédente (3'565 véhicules neufs). Le retard a encore été réduit au quatrième trimestre. Après avoir atteint un niveau record historique en 2021, les nouvelles immatriculations de véhicules de transport de personnes ont diminué conformément aux attentes. 7'116 véhicules de ce segment ont été mis en circulation en 2022, ce qui correspond à un recul de 16,6 % par rapport à l'année précédente. La raison principale réside dans le recul des camping-cars neufs (6'446, -15,1 %), qui, poussés par la pandémie, avaient atteint des nombres d'immatriculations énormes en 2021 (7'588). Entre-temps, la demande de camping-cars s'est légèrement ralentie; s'y ajoute le fait qu'ils ont également été touchés par des difficultés de livraison.

Si l'on compte également les 225'934 voitures de tourisme, le nombre de véhicules motorisés neufs mis en circulation en Suisse et dans la principauté du Liechtenstein en 2022 s'élève à 261'408. Cela correspond à une baisse de 18'419 ou de 6,6 % par rapport aux 279'827 nouvelles immatriculations de l'année précédente.

 

Les chiffres en détail répertoriés par segments et par marques sont disponibles sous www.auto.swiss.

Ajouter un commentaire
Veuillez additionner 3 et 1.