Après une pause de quatre ans, le Mondial de l'Automobile de Paris se tient ces jours-ci. Un programme tronqué est proposé aux visiteurs.

Partager cet article :

Le Salon de l'automobile de Paris tente un nouveau départ après une pause de quatre ans due au Covid-19. Le salon de l'automobile, officiellement appelé « Mondial de l'Automobile », est encore ouvert jusqu'au 23 octobre. Le Salon de l'automobile de Paris comptait autrefois parmi les salons automobiles les plus fréquentés au monde. Avec l'IAA de Francfort, le salon de l'automobile de Genève et les deux salons de l'automobile extra-européens de Détroit et Tokyo, Paris comptait parmi les « Big Five » des salons de l'automobile.

Liste des absents

Mais le lent déclin des grands salons automobiles ne s'est pas arrêté au salon de l'auto de Paris. Ceux qui font le déplacement à la Porte de Versailles y trouvent plutôt un snack qu'un repas princier. La liste des absents est plus longue que celle des exposants : Audi, BMW ou Mercedes, Ford, Hyundai-Kia, Toyota, Volkswagen, Alfa Romeo, Fiat, Mazda, Opel, Suzuki ou Volvo. Même Citroën n'est pas présent pour jouer à domicile dans les halls d'exposition.

Stellantis, Renault, Chine

Seules les marques françaises Renault et sa filiale roumaine Dacia, les marques Stellantis Peugeot, DS et Jeep ainsi que les deux constructeurs chinois ayant des projets européens, BYD et Great Wall, sont présents à Paris.

« Genève » déménage au Qatar

Les salons automobiles traditionnels ont généralement du mal à se maintenir. Les amis suisses de l'automobile regrettent la mort à petit feu du Salon de l'automobile de Genève. L'enveloppe du nom (Geneva International Motor Show) devrait certes connaître une renaissance en octobre 2023, mais sous la forme d'un événement automobile autour du GP de Formule 1 à Doha, au Qatar.

Régional, mais complet

Les salons automobiles qui ont les meilleures chances d'avenir sont ceux qui sont deux fois plus modestes et qui limitent ainsi les coûts à un niveau plus supportable. L'Auto Zürich, qui se tiendra cette année du 10 au 13 novembre, en est un exemple. On y renonce au faste, les constructeurs automobiles sont remplacés par des concessionnaires régionaux, mais les marques, d'Abarth à Volvo, sont représentées presque sans exception selon la liste des exposants. Même Tesla, qui n'est pas un habitué des salons automobiles, est présent à Zurich-Oerlikon.

Ajouter un commentaire
Quelle est la somme de 3 et 2 ?