Le sodium, qui est bon marché et abondant, est un candidat pour une nouvelle technologie de batterie. Cependant, les performances limitées des batteries sodium-ion ont jusqu'à présent entravé leur utilisation. Aujourd'hui, le Pacific Northwest National Laboratory (PNNL) annonce une percée dans la recherche.

Partager cet article :

Une équipe de recherche du Pacific Northwest National Laboratory (PNNL) a développé une batterie sodium-ion qui, lors de tests en laboratoire, présente une durée de vie nettement plus longue que les batteries sodium-ion existantes. « Nous avons en principe démontré que les batteries sodium-ion ont le potentiel d'être une technologie de batterie durable et respectueuse de l'environnement », a déclaré Jiguang (Jason) Zhang, directeur de l'équipe de recherche du PNNL, cité dans un communiqué du PNNL.

Pour ce faire, les chercheurs ont réussi à résoudre les problèmes de performance des batteries à base de sodium en modifiant les ingrédients qui composent le noyau liquide de la batterie. Les résultats, publiés dans la revue Nature Energy, fournissent une recette prometteuse pour une batterie qui pourrait un jour alimenter des véhicules électriques et stocker de l'énergie provenant du soleil.

Le bon sel pour la batterie sodium-ion

Dans les batteries, l'électrolyte produit par la dissolution de sels dans des solvants maintient l'énergie en mouvement. Il en résulte des ions chargés qui circulent entre les électrodes positives et négatives. Le problème est qu'avec le temps, les réactions électrochimiques qui maintiennent le flux d'énergie deviennent inertes. Conséquence : la batterie ne peut plus se recharger, sachant que ce processus est beaucoup plus rapide avec les technologies actuelles de batteries sodium-ion qu'avec des batteries lithium-ion similaires.

L'équipe du PNNL s'est attaquée à ce problème en changeant la solution liquide et le type de sel qui y circule, et en développant ainsi une toute nouvelle formule d'électrolyte. Lors des tests en laboratoire, la nouvelle conception s'est avérée durable et a conservé environ 90 % de sa capacité cellulaire après 300 cycles à 4,2 V - plus que la plupart des batteries sodium-ion dont on a parlé jusqu'à présent.

Ajouter un commentaire
Veuillez calculer 2 plus 7.