Le Parlement a décidé d'autoriser à nouveau le principe des courses sur circuit. Mais comme le paquet global de lois comporte encore des points ouverts, la suppression de l'interdiction en vigueur depuis 1955 reste en suspens. Avec le compromis possible sur les articles relatifs aux chauffards, l'abrogation devrait toutefois bientôt être entériné.

Partager cet article :

La politique peut parfois être compliquée. Le Conseil national et le Conseil des Etats décident, non sans débats et interjections, de lever l'interdiction des « courses publiques en circuit avec des véhicules à moteur » (LCR, art. 52), édictée en 1955. Mais la suppression de cet article fait partie de la révision de la loi sur la circulation routière (LCR).

D'une part, les deux chambres du Parlement ont encore des décisions différentes sur deux points. Il faudra donc attendre l'élimination des divergences dans la session parlementaire en septembre pour savoir si la révision de la loi dans son ensemble entrera réellement en vigueur. D'autre part, on ne sait pas encore si un référendum sera lancé contre la révision de la LCR. Motif : les deux chambres voulaient supprimer la peine minimale en cas de délit de chauffard. Suite aux menaces de référendum de « Roadcross », une proposition de compromis est en cours d'élaboration, qui devra également être traitée lors de la session de septembre.

Interdiction : les raisons ont changé

L'interdiction des courses sur circuit avait été décrétée en 1955 pour des raisons de sécurité, après un dramatique accident au Mans. Mais aujourd'hui, les courses sont plutôt discréditées en raison de la protection de l'environnement et du climat, ce que la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga a également invoqué lors des débats du Conseil des Etats fin mai : « Les courses en circuit pour les véhicules à moteur à combustion se trouvent aujourd'hui plutôt en travers du paysage ».

D'autres points de la révision de la LCR qui seraient également concernés par un référendum, du moins en ce qui concerne le retard :

- Meilleure réglementation pour les organisations à gyrophare concernant les dépassements de vitesse lors d'interventions urgentes.

- Règles sur la sécurité des données dans les voitures et définition des compétences pour les essais de conduite autonome

- Autorisation de garer les vélos et les deux-roues motorisés sur les trottoirs s'il reste suffisamment de place (un des points controversés dans le cadre de l'élimination des divergences).

Ajouter un commentaire
Veuillez additionner 3 et 1.