MAN Truck & Bus, Knorr-Bremse, Leoni et Bosch unissent leurs forces pour plus de sécurité, de flexibilité et d'efficacité dans la logistique. En collaboration avec le fournisseur de logistique automatisée Fernride et le fabricant d'outils de test BTC Embedded Systems, ils veulent, dans le cadre du projet ATLAS-L4, faire circuler pour la première fois des camions autonomes sur l'autoroute d'ici le milieu de la décennie.

Partager cet article :

Le projet de recherche et de développement ATLAS-L4 (transport automatisé entre centres logistiques sur voies rapides de niveau 4) se concentre sur l'exploitation de camions autonomes sur les autoroutes et voies rapides publiques et doit ainsi contribuer à réduire les embouteillages et les accidents, à diminuer la consommation de carburant et les émissions de CO2, à augmenter la flexibilité d'utilisation des véhicules et à mettre en évidence des concepts contre le manque de personnel de conduite.

Au cœur de l'approche globale du projet par différents partenaires issus de l'industrie automobile, du développement de logiciels, de la science et de l'administration se trouve le développement d'un camion autonome qui, en termes de sécurité de fonctionnement, de surveillance à distance et de transmission de données, répond à toutes les exigences de la future conduite sans chauffeur sur des routes publiques interurbaines et rapides définies entre des nœuds logistiques.

Le projet soutenu par le ministère fédéral allemand de l'Économie et de la Protection du climat vise ainsi déjà très concrètement les possibilités ouvertes par la loi sur la conduite autonome adoptée en 2021, grâce à laquelle l'Allemagne occupera une position de pionnier au niveau mondial. ATLAS-L4 contribue ainsi à l'aménagement durable du transport routier de marchandises et doit renforcer le site économique allemand. Le projet doit permettre de disposer d'ici le milieu de la décennie d'un concept transposable à l'industrialisation pour l'exploitation de camions automatisés sur l'autoroute.

Projet de développement ATLAS-L4 : partenaires du projet et rôles

  • Le constructeur de véhicules utilitaires MAN Truck & Bus est responsable du développement global du système et de l'intégration de tous les composants dans le véhicule. La transmission des données au véhicule et la mise en service du centre de contrôle, qui supervisera les essais de conduite dans l'esprit de la surveillance technique prévue par la loi sur la conduite autonome, relèvent également de la responsabilité de MAN.
  • Knorr-Bremse, leader mondial des systèmes de freinage, développe l'architecture spéciale du système de freinage, conçue de manière redondante, qui permet le fonctionnement sûr d'un camion de niveau 4 dans toutes les situations.
  • Le partenaire du projet, Leoni, garantit que le réseau de bord et la distribution électronique du système d'automatisation fonctionnent toujours de manière fiable, indépendamment des erreurs qui peuvent survenir.
  • Bosch Automotive Steering développe un système de direction tolérant aux pannes pour ATLAS-L4, qui répond à toutes les exigences de l'automatisation SAE niveau 4.
  • La startup munichoise Fernride étudie les possibilités de téléopération dans le scénario hub-to-hub adressé par le projet. La plate-forme de téléopération de Fernride permet de surveiller les véhicules autonomes et de les commander à distance si nécessaire.
  • Le fabricant d'outils de test BTC Embedded Systems AG se consacre à des approches de test basées sur des scénarios et des simulations pour la vérification de l'ensemble du véhicule et la validation de la sécurité en tenant particulièrement compte des situations de conduite critiques.
  • L'Institut Fraunhofer pour la sécurité appliquée et intégrée AISEC élabore dans le cadre du projet des méthodes d'analyse des risques de sécurité spécialement adaptées à l'environnement des camions automatisés.
  • La chaire de technique automobile de la TUM apporte son expertise concernant différents aspects de la dynamique du véhicule et élabore des concepts d'interaction pour la supervision technique.
  • L'Institut de technique de régulation de l'Université technique de Braunschweig élabore, entre autres, des concepts pour le fonctionnement sûr des camions de niveau 4 ainsi que pour l'auto-conscience technique des véhicules automatisés.
  • TÜV SÜD apportera sa grande expérience des environnements de test pour les véhicules automatisés lors des essais du projet, en testant les capacités des véhicules eux-mêmes et la validité de la simulation, et en évaluant la sécurité des véhicules dans le cadre du processus de validation du projet de promotion.
  • Avec l'introduction du premier service coopératif « Baustellenwarner », Autobahn GmbH a posé les bases du système de transport interconnecté et automatisé de l'avenir et apporte au projet ATLAS-L4, du point de vue de l'exploitant routier, son expérience en matière d'exigences de la conduite automatisée.
Ajouter un commentaire
Veuillez calculer 4 plus 5.