Il y a exactement trois ans, Martin Huber a quitté son emploi fixe et sûr de chauffeur de camion-grue pour faire le pas courageux de se mettre à son compte avec son propre camion à grue. Une histoire à succès qui a demandé beaucoup de travail de persuasion et de sacrifices à de nombreux égards de la part de Martin Huber et de son épouse Anita.

Partager cet article :

C'est au cours de l'été 2019 que Martin Huber a discuté de ses idées pour une future activité indépendante en privé et en confidentialité, car de nombreuses choses devaient encore être clarifiées et la banque devait encore donner sa « bénédiction » à cette idée ou à ce projet. Le soulagement a été grand lorsque le projet a été signé et mis sous toit et qu'il a pu se préparer à sa nouvelle tâche d'entrepreneur indépendant de transport par grue. Définir le véhicule, choisir la grue adéquate, créer l'entreprise, concevoir la peinture du véhicule, pour ne citer que quelques points de ce grand pas vers l'indépendance.

Le 3 avril 2020, il a pu prendre possession de son nouveau camion-grue Scania R650 B 10x4*6 NB et, le lundi suivant, effectuer pour la première fois des commandes de clients en tant qu'entrepreneur de transport indépendant. Jour après jour, semaine après semaine, Martin Huber a, grâce à son travail soigné et de haute qualité, gagné de plus en plus de nouveaux clients et élargi sa clientèle, ce qui lui a procuré un certain soulagement. Car chaque semaine, il fallait régler de nouvelles factures et honorer de nouvelles obligations. L'activité de transport par grue s'est développée de jour en jour, notamment grâce aux restrictions de personnel dues à la pandémie.

Dix-huit mois après le début de son activité indépendante, les affaires marchaient déjà très bien et de nouvelles commandes de clients existants et nouveaux venaient s'ajouter. Pendant cette année et demie, son excellent travail et sa qualité se sont fait connaître bien au-delà de la région et il n'est donc pas étonnant qu'il recevait de plus en plus de commandes, qu'il ne pouvait plus toutes exécuter lui-même. Mais refuser n'était pas l'idée de Martin Huber et c'est ainsi qu'il a travaillé en étroite collaboration avec d'autres entrepreneurs de transports par grue et qu'il a envisagé pour la première fois, à l'automne 2021, d'acquérir un deuxième véhicule. Aussitôt dit, aussitôt fait. En novembre 2021, le contrat d'achat d'un deuxième camion-grue a été signé et l'on s'est mis à la recherche d'une solution intermédiaire jusqu'à ce que celui-ci puisse être livré, équipé et utilisé.

C'est presque par hasard que l'on est tombé sur un Scania R480 B 10x4*6 à 5 essieux équipé d'une grue frontale de 135 m/t en Suisse romande. Après un examen minutieux, il a été acheté, repeint et mis en service immédiatement. Pour cela, il fallait bien sûr trouver et engager un chauffeur, qui est venu renforcer la Huber Krantransporte GmbH à partir de mars 2022. C'est ainsi qu'en moins de deux ans, Martin est devenu l'heureux propriétaire de deux camions-grues Scania à cinq essieux. Qui l'aurait cru deux ans auparavant ?

Le 10 mars 2023, le jour officiel du V8, Martin Huber et son épouse ont reçu leur nouveau Scania R660 B 10x4*6 NB. Interrogé sur la différence entre ce nouveau véhicule et le premier, Martin Huber a répondu avec un sourire malicieux qu'à part les nouveautés techniques, le nouveau véhicule était en fait identique à l'ancien. Il s'agit bien sûr à nouveau d'un moteur V8, de 660 ch au lieu des 650 précédents. Plus de pédale d'embrayage, car il n'en a jamais eu besoin sur l'« ancien » véhicule, et au lieu d'apposer un lettrage, la cabine a été repeinte. Ah oui, la grue EFFER a également suivi le développement et le nouveau Scania cinq essieux dispose désormais d'une grue EFFER 1000/9S, ce qui rend le nouveau véhicule encore un peu plus performant.

Le camion, qui ressemble un peu à une salamandre de feu, a non seulement été équipé, par Hodel Betriebe AG à Grosswangen, de la nouvelle grue EFFER améliorée avec un nouveau profil de grue et une portée de 35 m/t. Il a également été doté d'un châssis auxiliaire, d'un support frontal de 48 t, d'un pont de seulement 103 cm de haut et cinq mètres de long avec de nombreuses adaptations de détail importantes, sans chargement latéral, mais d'une largeur de 2,53 mètres. Ce qui avait déjà fonctionné à merveille sur le premier véhicule n'a pas été changé sur le deuxième.

Du point de vue de la technique, l'un ou l'autre aspect a bien sûr changé au cours de ces deux années. Le nouveau Scania dispose désormais de la nouvelle boîte de vitesses G33CM à 14 rapports, qui convainc en particulier par sa vitesse lente et son surmultiplicateur, d'essieux avant de 9 t, d'un poids total technique de 47 t, et d'un bogie arrière de 30 t (10'500+10'500+9'000). Et bien sûr, la suspension pneumatique sur les cinq essieux ne devait pas manquer. Avec un poids à vide d'environ 30'000 kg (poids à vide de 28'500 kg dans le permis), Martin Huber dispose à nouveau d'un outil de travail performant, maniable et compact, que l'on peut rencontrer dès maintenant sur le Plateau suisse et dans les cantons voisins.

Ajouter un commentaire
Veuillez additionner 3 et 3.