Ce qui avait commencé par une analyse du trajet a pu être mis en œuvre l'année dernière. Le premier camion entièrement électrique de la flotte de WS Skyworker AG à Oensingen a commencé son travail après une période de planification et de réalisation intensive : le transport de nacelles élévatrices sans émissions de CO2.

Partager cet article :

La joie de Martin Vögtli, propriétaire et directeur de WS Skyworker AG à Oensingen (Soleure), a été grande lorsque le projet de taxi de chantier entièrement électrique a été réalisé et que les premières livraisons ont pu commencer. De nombreux mois se sont écoulés avant que la superstructure spéciale entièrement galvanisée puisse être « mariée » au châssis. Mais la joie d'avoir réalisé un tel projet en tant que pionnier en Suisse était d'autant plus grande.

Chez WS Skyworker, la durabilité ou la protection active de l'environnement n'est pas seulement prêchée, mais aussi vécue dans la mesure du possible. Les véhicules de l'entreprise sont exclusivement électriques depuis longtemps. Faute de disponibilité sur le marché, quelques-unes des petites plateformes de travail mobiles sur des véhicules de 3,5 tonnes ont même été transformées de sorte que la superstructure fonctionne à l'électricité. Entre-temps, certains sites disposent de grandes installations photovoltaïques sur les toits ou même sur les rampes de sécurité, ce qui permet de produire plus d'électricité que le groupe n'en consomme.

Depuis octobre 2022, le nouveau taxi de chantier à zéro émission est utilisé quotidiennement sur le site de Bâle pour transporter les plateformes de travail de la base du nord-ouest de la Suisse vers les clients et vice-versa. À l'exception d'un petit incident au cours duquel l'itinéraire n'a pas été adapté aux nouvelles conditions du Scania Battery Electric Vehicle (BEV), cela s'est fait de manière absolument satisfaisante et sans problème, raconte Martin Vögtli. Le conducteur Fabien Marconnet ne tarit pas non plus d'éloges sur « son » nouveau véhicule, qu'il ne rendrait plus. « Le comportement au démarrage, l'accélération, le silence de fonctionnement et surtout le fait de savoir que l'on roule avec un bilan CO2 absolument neutre nous rendent plus que fiers », déclare Fabien après ses premières livraisons avec le nouveau Scania 25P B 6x2*4 NB.

La structure spéciale de l'entreprise BEKO a également su convaincre. Si ce n'était pas en soi un nouveau défi à relever, les rampes d'accès à commande hydraulique devaient toutefois être actionnées par une commande auxiliaire électrique, au lieu de la commande auxiliaire mécanique habituelle. Malgré les huit blocs-batterie montés sur le côté du châssis, il a été possible de réaliser un pont d'une hauteur légèrement inférieure à un mètre et de compenser le poids supplémentaire de l'entraînement électrique par sa propulsion écologique. Seule la disposition des caisses à outils a parfois appelé à de nouvelles solutions, mais là encore aucun problème grâce à une collaboration intensive entre le fournisseur du véhicule et le carrossier.

En ce qui concerne la planification, l'examen et la réalisation de l'ensemble du projet de véhicule, Martin Vögtli était très satisfait de son conseiller de vente Scania Bruno Christ, à la fois très compétent et engagé. En effet, la phrase « c'est impossible » n'a jamais été utilisée et il y avait une solution pour tout, même si l'un ou l'autre obstacle était un peu plus élevé qu'on ne le pensait au départ. Il n'est donc pas étonnant que WS Skyworker ait déjà commandé un deuxième véhicule identique à celui de Bruno Christ. En voilà une preuve de confiance !

Ajouter un commentaire
Quelle est la somme de 6 et 6 ?