Scania répond à l'intérêt croissant des clients pour ses camions à gaz en élargissant son assortiment de réservoirs et de spécifications. L'offre comprend des tracteurs BGL avec des autonomies des distances allant jusqu'à 1'400 km.

Partager cet article :

Scania est un acteur majeur dans le domaine des poids lourds à moteur à gaz. Le contexte actuel d'expansion des infrastructures et d'augmentation de l'offre de biométhane a généré une demande accrue, notamment pour des tracteurs longue distance offrant le type d'autonomie que l'on attend normalement des camions diesel. Scania ajoute désormais à son offre plusieurs nouvelles options de réservoirs BGC et BGL qui permettent d'améliorer considérablement le potentiel d'autonomie. Les camions présentant les nouvelles solutions ont été dévoilés au salon italien Transpotec à la mi-mai.

« Scania n'a eu de cesse de proposer et d'informer les clients sur le potentiel des solutions biogaz », déclare Stefan Dorski, Senior Vice President et responsable de Scania Trucks. « Avec ces ajouts, nous augmentons non seulement la gamme mais aussi la base de clients potentiels, car les camions au biométhane sont essentiels pour répondre à la demande à court et moyen terme de transports sans fossiles ».

Infrastructure des stations de remplissage de biométhane liquéfié

L'infrastructure des stations de remplissage de biométhane liquéfié et d'autres types de carburants pour véhicules à gaz a définitivement atteint une masse critique, et pas seulement en Europe. En ajoutant diverses solutions de réservoirs à son offre existante, Scania démontre son soutien ferme aux carburants renouvelables en tant qu'élément important de la transition vers un système de transport durable.

Scania augmente le volume des réservoirs de biométhane (BGL ou BGC)

Les véhicules à gaz sont de plus en plus populaires dans toute l'Europe, mais des marchés comme l'Espagne, l'Italie, la France, l'Allemagne et l'Europe centrale et orientale sont à l'avant-garde. Les clients ont noté tous les avantages qu'ils peuvent tirer des véhicules à gaz de Scania, tels que la baisse des coûts d'exploitation et la réduction des émissions de CO2 lorsqu'ils utilisent du biométhane (BGL ou BGC).

Les camions à gaz sont également une pierre angulaire importante dans l'adhésion de Scania à ses Science Based Targets (objectifs scientifiques), l'engagement de l'entreprise à réduire les émissions de CO2 de ses produits de 20 % au total entre 2015 et 2025.

« L'augmentation de la capacité potentielle des réservoirs pour différentes applications élimine ce qui était un talon d'Achille aux yeux de certains clients potentiels », déclare Dorski. « Notre offre élargie, la flexibilité accrue de l'aménagement du châssis et les nombreuses nouvelles stations-service sont synonymes d'un avenir radieux pour les clients qui misent sur le gaz. Et leurs craintes concernant l'autonomie peuvent enfin être apaisées ».

Les derniers ajouts de Scania à son portefeuille de solutions gazières :

  • Réservoirs BGL pour des distances allant jusqu'à 1’400 km (de Södertälje à Calais)
  • Réservoirs BGC pour des distances allant jusqu'à 750 km (de Södertälje à Lübeck)
  • Réservoirs BGC de 80 litres pouvant être combinés, libérant ainsi un côté du châssis
  • Réservoirs BGC dans un cadre derrière la cabine: offre une autonomie accrue en combinaison avec les réservoirs en position normale. Autonomie jusqu'à 1’000 km sur des tracteurs avec des distances entre essieux ≥ 3’900 mm (de Södertälje à Berlin)
  • Des réservoirs BGL qui offrent un espace libre supplémentaire devant les réservoirs, ce qui est bénéfique pour les carrossiers et permet des solutions spécialisées comme les essieux porteurs Hendrickson dans les configurations du type « pusher » A6x2/2 au Royaume-Uni

Toutes ces nouvelles étapes de performance seront introduites au cours de l'année 2022.

« Scania pense que la transformation vers la mobilité électrique se fera progressivement au cours de cette décennie et de la suivante », déclare Dorski. « Mais les moteurs à combustion fonctionnant au biométhane ou à d'autres carburants non fossiles apporteront leur juste contribution à la réduction du bruit, des émissions et du CO2, tout en offrant une grande économie totale d'exploitation et une excellente valeur pour le client ».

En mars, la Commission européenne a annoncé sa décision de doubler son objectif de production nationale de biométhane, avec un objectif fixé à 35 milliards de mètres cubes d'ici 2030.

Ajouter un commentaire
Veuillez additionner 1 et 8.