Stellantis a annoncé des résultats record pour le 1er semestre 2022 avec une marge opérationnelle courante à 14,1 % et un bénéfice net de 8 milliards d'euros. La performance a été dopée par des prix en forte hausse.

Partager cet article :

« Dans un contexte mondial particulièrement difficile, nous continuons nos efforts pour délivrer des résultats exceptionnels et mettre en œuvre notre stratégie audacieuse d’électrification », a expliqué Carlos Tavares, CEO Stellantis, lors de la présentation des chiffres d'affaires du 1er semestre 2022. « Grâce à la résilience, à l’agilité et à l’esprit entrepreneurial de nos collaborateurs, et à la contribution de nos partenaires innovants, nous transformons Stellantis en tech company de mobilité durable prête pour le future. Je tiens à exprimer ma sincère reconnaissance à tous les collaborateurs de Stellantis pour leur engagement et leur contribution aux résultats obtenus ».

Le groupe, né de la fusion du français PSA et de l'italo-américain Fiat-Chrysler, a enregistré un chiffre d'affaires en augmentation de 17% à 88 milliards d'euros, avec une marge opérationnelle à 14,1%, jamais atteinte auparavant par les constructeurs. Sur un marché automobile fortement ralenti par les pénuries de puces électroniques, le groupe a pourtant vu ses ventes baisser de 7% en volume au niveau mondial, touchées notamment par l'effondrement du marché européen.

Dans ce contexte, le résultat du premier semestre est le reflet de prix en hausse, de ventes plus haut de gamme et d'effets de change positifs, a précisé le groupe dans un communiqué. Le groupe a notamment enregistré une rentabilité 'record' en Amérique du Nord où les prix des véhicules et les ventes ont explosé, avec une marge opérationnelle courante à 18,1%.

Après la forte chute du marché automobile européen au premier semestre, le groupe a revu fortement à la baisse ses prévisions de ventes pour l'année 2022. Il envisage des volumes en baisse de 12% en Europe, de 8% en Amérique du Nord, des ventes stables au Moyen-Orient, en Afrique et en Amérique du Sud. Ses prévisions restent inchangées pour la Chine (stable) et l'Inde-Asie-Pacifique (+5%).

Ajouter un commentaire
Veuillez calculer 4 plus 9.