Dans une enquête menée auprès de ses membres, l'association des fournisseurs de garages SAA constate des chiffres d'affaires intacts, mais moins de satisfaction quant à la situation de rendement et une incertitude croissante en matière de planification.

Partager cet article :

Le baromètre conjoncturel de Swiss Automotive Aftermarket (SAA) montre une branche prudente dans son évaluation de l'avenir. Les membres interrogés constatent une augmentation des coûts de matériel et de personnel et s'attendent à ce que cette tendance se poursuive pendant le reste de l'année.

Les membres ont une vision nettement différente du chiffre d'affaires et de la situation bénéficiaire : alors que le chiffre d'affaires est jugé bon par 56 %, seuls 26 % des participants à l'enquête attribuent la même « note » au rendement.

Au trimestre précédent, les fournisseurs de garages avaient tablé sur une légère baisse de l'emploi et une hausse des coûts des matériaux. Cette estimation a maintenant été confirmée par les entreprises dans leur évaluation de la situation au 2e trimestre 2022.

Des prévisions prudemment positives, mais...

Les perspectives pour le 3e trimestre à venir sont dans l'ensemble légèrement meilleures, mais l'incertitude accrue dans différents domaines incite à la prudence dans les pronostics. La poursuite de la hausse des prix des supports énergétiques et des principales matières premières, les goulots d'étranglement persistants en matière de livraison et les difficultés de transport, les capacités de production limitées, le manque de certains produits intermédiaires et les délais d'attente plus longs continuent de préoccuper la branche des fournisseurs de garages.

Peu de compréhension de la part des acheteurs publics

L'augmentation des dépenses de planification et les prix d'achat plus élevés ont un effet dopant sur les prix. La plupart des clients semblent avoir de la compréhension pour la situation des fournisseurs. C'est justement le secteur public, en revanche, qui fait souvent preuve d'une attitude rigide. Il n'est pas rare que l'on s'attende à ce que les offres restent valables de nombreux mois. De telles garanties sont impossibles à obtenir dans le contexte actuel.

Hésitation à investir

L'activité d'investissement est particulièrement préoccupante, car les augmentations de prix, l'incertitude sur les prix et d'autres risques conjoncturels ont un effet fortement inhibiteur sur l'envie d'investir.

Les fournisseurs de garages ne s'attendent à une amélioration de la situation, voire la fin des difficultés de livraison qu'au cours de l'année prochaine.

Certains d'entre eux ont augmenté leurs stocks ou sont à la recherche de nouveaux fournisseurs.

Ajouter un commentaire
Veuillez additionner 1 et 9.