Volvo Trucks a présenté au salon IAA de Hanovre un tout nouvel essieu arrière entièrement électrique. Le nouvel essieu électrique crée de la place pour davantage de batteries et assure une autonomie encore plus grande aux camions à batterie de Volvo.

 

Partager cet article :

Volvo Trucks dispose de la plus grande offre de camions électriques à batterie du secteur, dont six modèles différents sont produits en série.

Le nouvel essieu électrique présenté au salon IAA 2022 de Hanovre permet de disposer d'encore plus de batteries dans le camion, en intégrant les moteurs électriques et la transmission dans l'essieu arrière. Davantage de batteries sont synonymes d'une plus grande autonomie, ce qui ouvre la voie à l'électrification des transports sur de longues distances. Dans le cas des camions électriques à pile à combustible, qui seront lancés sur le marché au cours de la seconde moitié de cette décennie, l'espace supplémentaire favorisera l'installation d'autres composants.

« Il s'agit d'une véritable percée pour les camions électriques et d'un signal clair qu'il y aura dans un avenir proche une forte demande de bornes publiques de recharge rapide pour les poids lourds, notamment le long des autoroutes », déclare Jessica Sandström, SVP Global Product Management chez Volvo Trucks (photo).

Volvo Trucks : Un complément à l'offre actuelle

Dans quelques années, Volvo Trucks commencera à produire en série des camions équipés du nouvel essieu électrique, complétant ainsi l'offre actuelle de camions électriques à batterie.

« Nous continuerons à fournir nos camions électriques à batterie polyvalents déjà en production. Ils couvrent actuellement un large spectre de tâches de transport. Dans quelques années, nous ajouterons ce nouvel essieu arrière électrique pour les clients souhaitant parcourir des distances plus longues qu'aujourd'hui », ajoute Jessica Sandström.

Volvo Trucks poursuit une stratégie à trois axes pour atteindre l’objectif de zéro émission : l'électricité sur batterie, l'électricité sur pile à combustible et les moteurs à combustion alimentés par des carburants renouvelables, comme le biogaz, le HVO ou même l'hydrogène vert.

« Pour combattre le changement climatique, différentes solutions techniques sont nécessaires, car la disponibilité des infrastructures d'énergie et de carburant varie d'un pays à l'autre, d'une région à l'autre et aussi d'une tâche de transport à l'autre », conclut Jessica Sandström.

Ajouter un commentaire
Veuillez calculer 9 plus 1.