ZF travaille d'arrache-pied à la réduction de son empreinte écologique. L'achat de matériaux produits de manière durable, comme l'acier, est l'un des éléments les plus importants de cette démarche. C'est pourquoi le groupe technologique vient de conclure un accord de livraison à long terme avec la start-up suédoise H2 Green Steel.

Partager cet article :

Dans le monde entier, ZF traite directement et indirectement environ 2,5 millions de tonnes d'acier par an. Pour atteindre ses objectifs de réduction de CO2, l'entreprise a conclu un accord avec H2 Green Steel. La start-up suédoise a été lancée en 2021 avec pour objectif d'accélérer la décarbonisation de l'industrie lourde, en commençant par l'industrie sidérurgique, grâce à de nouveaux processus et technologies de production et à l'utilisation d'hydrogène vert.

L'acier est produit dans le cadre d'un processus de production entièrement intégré, qui utilise une numérisation de bout en bout, de l'électricité issue de sources d'énergie renouvelables et de l'hydrogène vert au lieu du charbon. Dans le processus de production de H2 Green Steel, l'hydrogène vert réagit avec le minerai de fer de la même manière que le carbone, ce qui permet de produire de l'oxygène. Au lieu de CO2, le principal sous-produit est toutefois l'eau.

« Avec l'introduction de processus de production à faible émission de CO2 et de produits durables, l'industrie de l'acier se trouve dans une phase de profonde mutation. Des entreprises innovantes avec de nouveaux concepts sont demandées. Nous soutenons ce changement grâce à notre accord de livraison à long terme avec H2 Green Steel », explique Daniele Pontarollo, directeur de la gestion des matériaux de ZF à l'échelle du groupe.

ZF est également en train de dialoguer avec d'autres fournisseurs d'acier de premier plan afin d'explorer les possibilités d'approvisionnement en acier vert.

Ajouter un commentaire
Quelle est la somme de 5 et 9 ?