Will Shyers, rédacteur du magazine britannique « Commercial Motor Magazine », a conduit un camion électrique à batterie (BEV) Scania 40R de Trysil (NO) au siège de Scania à Södertälje. Distance : 550 kilomètres, par moins 23 degrés.

 

Partager cet article :

Will Shyers, rédacteur du magazine britannique « Commercial Motor Magazine », a profité de l'occasion pour conduire un Scania 40R d'un poids total de 34 tonnes de Trysil à Södertälje via Elverum – Magnor – Karlstad. Pour cela, il a dû parcourir environ 550 kilomètres par moins 23° degrés.

C'est avec grande curiosité et non sans un léger sentiment d'inquiétude qu'il a entamé les premiers kilomètres. Quelle distance pourra-t-il parcourir avec une charge complète de la batterie ? Combien d'arrêts de chargement seront nécessaires jusqu'à Södertälje ? Est-ce que Scania peut tenir sa promesse d'une autonomie de 400 kilomètres à de telles températures ? Autant de questions auxquelles il ne connaissait pas encore la réponse, car les basses températures, notamment, rendaient tous les repères inutiles.

Mais les choses allaient mieux se passer que ce qu'il avait imaginé dans ses attentes les plus audacieuses. Arrivé à la frontière suédoise après 200 kilomètres de route, la capacité de la batterie indiquait encore 40%, ce qui aurait permis de poursuivre le voyage sans problème. Mais il voulait aussi s'accorder une pause, car ces 200 premiers kilomètres n'avaient pas seulement été exigeants pour le véhicule, mais aussi pour le conducteur, qui a dû faire preuve d'une concentration totale sur les routes parfois enneigées.

Cela a donc été l'occasion de tester la nouvelle Scania Charging Access-Card. Il a roulé jusqu'à une station de recharge Ionity de 350 kW et a chargé le véhicule à 100%. Là aussi, il a été agréablement surpris par la facilité et la simplicité avec lesquelles il a pu recharger le camion. Aucune raison donc pour être inquiet, mais le but n'était pas encore atteint.

Le voyage s'est poursuivi jusqu'à la destination finale, Södertälje. Il restait encore 350 kilomètres à parcourir. Presque comme par magie, il a pu parcourir ces kilomètres sans incident ni arrêt et garer le véhicule sain et sauf à l'usine Scania. C'est là que l'on a vu Will Shyers sortir de la cabine avec un grand sourire, ayant du mal à croire tout ce qu'il a pu vivre pendant ces 550 kilomètres.

Conduite BEV Scania

C'était un plaisir absolu de passer ce trajet de Trysil à Södertälje derrière le volant du BEV Scania, dit Shyers. Il a eu un plaisir fou et dit qu'il faut tout de suite oublier tout ce que l'on a pu entendre et lire jusqu'à présent sur les camions électriques. La conduite a été fantastique, douce et sans effort, le couple immédiatement disponible, les changements de vitesse imperceptibles … le BEV Scania a tout simplement offert tout ce que l'on attendait de lui, simplement plus silencieux, plus doux et meilleur.

Chargement avec Scania Charging Card

La nouvelle Scania Charging Card a parfaitement fonctionné et la recharge de 40 à 100% a pu être effectuée en 46 minutes, ce qui était parfait pour la pause légale de 45 minutes du conducteur, selon Shyers. Ce qu'il a constaté, c'est qu'il y a encore beaucoup trop peu de stations de recharge publiques qui peuvent être atteintes sans problème par un camion, ce qui est un peu surprenant, même pour la Norvège et la Suède. Il a également remarqué que Scania a fait ses devoirs dans ce domaine et que les exigences légales ont été entièrement satisfaites. D'après Shyers, le nouveau BEV Scania est tout simplement parfait et va établir un nouveau standard parmi les camions électriques. La seule ombre au tableau est le manque d'infrastructures de recharge, pour lesquelles il existe encore un grand potentiel.

Autonomie BEV Scania

Lors du lancement, Scania avait promis une autonomie de 350 kilomètres, puis l'a améliorée à 370 kilomètres peu après. S'il a quelque peu mis en doute ce chiffre au début, Shyers peut maintenant affirmer que Scania a réussi à tenir cette promesse, voire même à la dépasser. Malgré des températures très basses, l'autonomie a été à la hauteur des promesses de Scania.

Camion électrique à batterie (BEV) Scania 40R : Conclusion

C'était pour Shyers un simple plaisir de pouvoir parcourir ce trajet avec le BEV Scania et d'apprendre comment conduire un tel véhicule et à quoi il faut faire attention. Le camion n'est toutefois pas comparable à un véhicule diesel. Il faut conduire de manière encore plus prévoyante et récupérer de l'énergie partout où c'est possible. Malgré les 350 kilomètres parcourus lors de la deuxième étape, le véhicule avait encore 26% de charge restante à l'arrivée à Södertälje, ce qu'il n'aurait pas cru possible.

 

Mais regardez la vidéo et écoutez Will lui-même raconter comment il a vécu ce premier essai du Scania BEV.

 

Ajouter un commentaire
Veuillez calculer 4 plus 1.