À l'occasion de leur 66ème assemblée générale, les membres d'auto-suisse ont adopté à l'unanimité une stratégie d'association actualisée et développée. Les importateurs suisses d'automobiles ont en outre confirmé le comité directeur actuel de leur association et l'ont élargi d'un siège – ceci également dans le contexte d'une augmentation continue du nombre de membres. Avec Auto AG Group et Cadillac Europe, deux nouveaux importateurs généraux ont aussi été admis dans le cadre de l'assemblée générale de cette année, qui a eu lieu le 30 mai auprès de Galliker Transport AG à Altishofen. Après plus de 20 ans d'engagement pour auto-suisse, le directeur sortant, Andreas Burgener, a fait ses adieux sous de longs applaudissements des membres présents et des personnes invitées. Son successeur, Thomas Rücker, prendra le volant d'auto-suisse le 1er juin et a été chaleureusement accueilli.

 

 

Partager cet article :

«Le secteur automobile vit actuellement une transformation profonde.» Voilà l'une des phrases clés de la nouvelle stratégie d'auto-suisse. Le changement concerne divers domaines et champs d'activité, de la réduction ouverte en matière de technologie des émissions de CO2 des véhicules neufs à l'économie circulaire, en passant par la numérisation et l'automatisation. En vue de répondre à ces défis, le comité directeur d'auto-suisse sous la direction du président Peter Grünenfelder a travaillé, depuis l'entrée en fonction de ce dernier en août 2023, à un développement des positions stratégiques de l'association. Celles-ci ont été adoptées à l'unanimité lors de l'assemblée générale et reposent sur le renforcement du poids politique de l'association, notamment par l'engagement en faveur de l'égalité de tous les modes de transport et de l'optimisation des conditions cadres pour les modes de propulsion alternatifs et neutres en CO2.

«La foi en l'avenir dans notre branche est intacte. La mobilité est un besoin fondamental de l'être humain et un élément essentiel, aussi de notre ordre suisse libéral», a déclaré Peter Grünenfelder dans son discours devant quelque 80 personnes invitées, membres et collaborateurs du secrétariat. «Cette foi en l'avenir et notre engagement continu en faveur de la mobilité individuelle et commerciale se manifestent également dans la stratégie développée d'auto-suisse que nous venons d'adopter à l'unanimité.»

Dans la partie officielle de l'assemblée générale, les membres d'auto-suisse ont réélu ou élu une partie du comité directeur. Le vice-président, Donato Bochicchio, dans son nouveau rôle professionnel au sein du Groupe Emil Frey, soit de Managing Director de PCDO et LOGEP, a été réélu à l'unanimité pour trois ans. Les membres ont aussi unanimement confirmé Helmut Ruhl, CEO de l'AMAG Group, dans ses fonctions au comité directeur d'auto-suisse pour trois ans supplémentaires. Matthias Walker, Managing Director & Vice-President of the Board of Directors chez Mazda (Suisse) SA, a également fait l'unanimité en tant que nouveau membre de l'organe directeur. Avec le président Peter Grünenfelder, Claudia Meyer, Managing Director Renault Group Switzerland, et Roland Schell, CEO Mercedes-Benz Suisse SA, ils forment désormais le nouveau comité directeur d'auto-suisse, composé de six membres.

L'agrandissement du comité directeur se fonde entre autres sur le nombre croissant de membres d'auto-suisse. Ainsi, les membres existant se sont prononcés sur les demandes d'adhésion d'Auto AG Group (importateur officiel de BYD Trucks) et de Cadillac Europe GmbH (centrale européenne de General Motors à Zurich). Les deux sociétés ont été accueillies dans le cercle d'auto-suisse sous des applaudissements nourris.  

«Notre secteur n'est pas le seul à subir une transformation; un changement de génération est également en cours chez auto-suisse.» L'introduction de la partie émotionnelle de la journée par le président Peter Grünenfelder aurait difficilement pu être formulée de manière plus pertinente. Après plus de 20 ans de fonction, le directeur Andreas Burgener a pris congé des membres et des invités avant de prendre une retraite bien méritée dans quelques semaines. «Durant toutes ces années, cela a été un grand honneur et un grand plaisir de travailler pour cette branche très innovante et ses produits émotionnels», a lancé Andreas Burgener aux personnes présentes. «La mobilité est et restera un marché en croissance. Je me réjouis de suivre son évolution durant la prochaine étape de ma vie», a dit Burgener, qui a été honoré sous de longs applaudissements.

Avec Thomas Rücker, c'est un initié de la branche disposant d'un grand savoir-faire professionnel et un dirigeant chevronné qui prendra sa relève et qui a été chaleureusement accueilli par les membres et les invités. «Je me réjouis de reprendre la tâche extrêmement passionnante et exigeante de la direction d'auto-suisse au 1er juin. Je suis conscient que je marche sur de grandes traces. Mais ma motivation et mon envie de faire progresser le secteur automobile suisse sont tout aussi grands.»

Dans son exposé passionnant, l'orateur invité Prof. Dr Andreas Herrmann, directeur de l'institut pour la mobilité de l'Université de Saint-Gall, s'est ensuite penché sur le futur de la mobilité automobile. Après une visite guidée de Galliker Transport AG, la 66ème assemblée générale d'auto-suisse s'est terminée par un repas commun.

 

Photo

De gauche à droite:
Vice-président Donato Bochicchio, Groupe Emil Frey, Managing Director PCDO und LOGEP
Membre du comité directeur Claudia Meyer, Managing Director Renault Group Switzerland
Directeur sortant Andreas Burgener
Futur directeur Thomas Rücker
Président Peter Grünenfelder
Membre du comité directeur Matthias Walker, Managing Director & Vice-President of the Board of Directors Mazda (Suisse) SA
Membre du comité directeur Helmut Ruhl, CEO AMAG Group AG
Il manque: membre du comité directeur Roland Schell, CEO Mercedes-Benz Schweiz AG

Ajouter un commentaire
Veuillez additionner 2 et 8.