Il n’est pas rare que les motos passent inaperçues dans le trafic routier. C’est l’un des principaux facteurs à l’origine de collisions avec d’autres véhicules. Chaque année, 570 motocyclistes se blessent grièvement et 20 décèdent dans ce type d’accident. Dans sa nouvelle campagne d’affichage, le BPA conseille aux motards de chercher le contact visuel et d’être prêts à freiner pour réduire efficacement le risque de collision.

 

Partager cet article :

Plus de la moitié des accidents graves de moto sont dus à des collisions avec d’autres véhicules. Chaque année, 570 motardes et motards se blessent grièvement et 20 perdent la vie dans ce type d’accident. Plus de 60 % de ces collisions sont provoquées par d’autres usagères et usagers de la route ; le plus souvent parce que celles-ci ou ceux-ci n’ont pas vu ou ont aperçu trop tard la moto en raison de sa silhouette fine. Cela donne lieu à de graves accidents, en particulier aux carrefours et aux débouchés.

« Le contact visuel ? Diablement efficace »

Les motocyclistes peuvent grandement contribuer à leur propre sécurité, en particulier face à la hausse du nombre d’accidents de moto ces dernières années. Christoph Jöhr, responsable de la section Comportements routiers du BPA, souligne l’importance de chercher le contact visuel et d’être prêt à freiner : « À moto, il faut toujours s’attendre à ce que les autres usagers de la route ne nous voient pas. C’est pourquoi les motocyclistes doivent toujours chercher le contact visuel pour s’assurer qu’ils ont bien été vus, en particulier aux carrefours et aux débouchés. Il vaut mieux renoncer pour une fois à la priorité et être vigilant pour pouvoir réagir face aux éventuelles erreurs des autres usagers ». Tel est le message de prévention du BPA dans sa nouvelle campagne d’affichage dont le slogan est « Le contact visuel ? Diablement efficace » soutenue par l’organisation Swiss Moto.

Anticiper et adopter une conduite préventive est essentiel pour la sécurité routière, que ce soit à moto, en voiture ou avec tout autre moyen de locomotion. Cela implique notamment de rouler à une vitesse appropriée et de respecter les règles de la circulation routière, ce qui permet d’éviter les collisions et les pertes de maîtrise.

S’entraîner à freiner et ne rien précipiter

Le BPA recommande en outre de s’entraîner régulièrement à freiner correctement. Le mieux est de commencer la saison par de petites sorties afin de reprendre ses marques. Les motos équipées de l’ABS et de l’ABS de virage offrent davantage de stabilité lors de la conduite et du freinage. Toutefois, un équipement de protection reste indispensable en cas de collision ou de chute, même sur les courts trajets, notamment parce que les collisions graves surviennent souvent en localité.

Ajouter un commentaire
Quelle est la somme de 3 et 3 ?