Mercedes-Benz Vans électrifie systématiquement toutes les séries de modèles. Le nouvel eSprinter impressionne par son efficience, son autonomie et sa capacité de chargement. Il est aussi des plus cosmopolites.

Partager cet article :

Der neue eSprinter bringt eine Vielzahl an technischen Neuerungen mit und basiert Le nouvel eSprinter arrive avec une multitude d’innovations techniques et est basé sur un nouveau concept composé de trois modules. Ceux-ci permettent la plus grande liberté possible dans le développement et la conception de diverses conversions et superstructures auparavant connues uniquement du Sprinter à propulsion conventionnelle.

Le module avant, une section avant de conception uniforme, comprend tous les composants haute tension et peut être combiné tel quel avec toutes les variantes de véhicule, quels que soient l’empattement et la taille de la batterie. Le module de la batterie haute tension intégrée est situé dans le soubassement afin d’économiser de l’espace. L’emplacement de la batterie entre les essieux, ainsi que le boîtier robuste de la batterie, se traduisent par un centre de gravité bas, ce qui a une influence positive sur la maniabilité et augmente la sécurité de conduite. Le troisième pilier de cette conception modulaire est le module arrière avec essieu arrière à entraînement électrique. Suivant le principe de la stratégie de pièces communes, il est utilisé sur toutes les variantes du nouvel eSprinter. Le moteur électrique compact et puissant est également intégré dans le module arrière.

Mercedes-Benz a investi environ 350 millions d’euros dans le nouvel eSprinter. Environ 50 millions d’euros seront investis dans chacune des trois usines de Charleston, Düsseldorf et Ludwigsfelde pour adapter leur production. Le concept modulaire du nouvel eSprinter permet un maximum de synergies dans la production, et donc d’économies d’échelle.

Nouvel eSprinter : polyvalent et efficient

Le lancement commercial du nouvel eSprinter débutera aux États-Unis et au Canada au cours du deuxième semestre 2023 Le véhicule sera d’abord lancé en fourgon long (longueur A3) à toit surélevé. Il sera équipé de la plus grande batterie disponible, d’une capacité utile de 113 kWh. Son volume utile sera de 14 mètres cubes, pour un poids total autorisé en charge jusqu’à 4,25 tonnes.

L’autonomie électrique, basée sur une simulation utilisant le cycle WLTP, sera jusqu’à 400 kilomètres. L’autonomie simulée basée sur le cycle urbain WLTP pourra atteindre 500 kilomètres. Ces autonomies rendent également le véhicule idéal pour les longs trajets.

En Europe, cette première variante fourgon eSprinter sera lancée fin 2023/début 2024, suivie progressivement des autres variantes fourgon, châssis ainsi que des autres capacités de batterie. Cela rend l’eSprinter attrayant en tant que véhicule de base pour de nombreux nouveaux secteurs, ainsi que pour les aménageurs et les carrossiers.    

Ajouter un commentaire
Quelle est la somme de 3 et 6 ?