Toyota a développé, en collaboration avec sa filiale Woven Planet, le premier prototype d'une cartouche d'hydrogène portable. Celle-ci doit faciliter l'approvisionnement en hydrogène comme source d'énergie du futur.

Partager cet article :

Toyota veut assurer l'alimentation en électricité de villes entières au Japon grâce à l'hydrogène. La filiale de Toyota Woven Planet construit donc une ville du futur. Dans ce que l'on appelle la Woven City, de futurs systèmes de mobilité et d'habitat doivent être testés, notamment l'utilisation élargie de la technologie des piles à combustible et de l'hydrogène.

En collaboration avec Eneos, Toyota et Woven Planet travaillent, selon un rapport de la plateforme elektroniknet.de et un communiqué de presse à la mise en place d'une chaîne d'approvisionnement basée sur l'hydrogène, afin d'accélérer et de simplifier la production, le transport et l'utilisation quotidienne. Au centre de ces essais se trouve la couverture des besoins énergétiques des habitants de Woven City et des communes environnantes. Le dernier projet en date est un prototype fonctionnel de cartouches d'hydrogène portables. Celles-ci devraient fournir du carburant vert pour toute une série d'activités quotidiennes à l'intérieur et à l'extérieur de l'habitat. L'idée est déjà connue pour les cylindres à pression de CO2 des appareils à gazéifier l'eau.

Selon la Neue Zürcher Zeitung, les véhicules à pile à combustible pourraient également être des exemples d'application pour les cylindres échangeables. Ils pourraient échanger le cylindre vide contre un plein dans les stations-service et continuer à rouler. Mais Woven Planet pense aussi à des slots de cartouches dans les murs des maisons, pour produire l'électricité domestique indépendamment du réseau par pile à combustible, ou comme fournisseurs d'énergie pour les bornes de recharge des voitures électriques - partout où il n'y a pas de couverture du réseau électrique. Toyota et Woven Planet pensent à un service de livraison, comme il en existe déjà pour les bouteilles de propane. Des points de retrait dans les stations-service seraient également envisageables.

Ajouter un commentaire
Veuillez additionner 6 et 1.