De plus en plus, la croissance du marché des voitures électriques en Suisse est également portée par les clients des flottes. Aujourd'hui, les experts estiment qu'il n'y a pratiquement aucune raison de s'opposer à l’automobile électrique. Sauf pour le manque de prises de courant.

Partager cet article :

Un coup d'œil aux statistiques d'immatriculation du gouvernement fédéral est toujours étonnant ; les reports entre les différents types de véhicules sont énormes. Par exemple, le nombre de voitures électriques nouvellement enregistrées au cours des cinq premiers mois de 2021 a presque doublé par rapport à l'année précédente. Si l'on additionne les « voitures électriques » pures et les hybrides rechargeables, elles atteignent déjà une part de marché supérieure à celle des voitures à moteur diesel. Seule Tesla s'est écarté de la tendance jusqu'à présent, avec une baisse de 34% comparé à l’année précédente.

Arval : « L'électrique à batterie est déjà moins cher aujourd'hui »

De plus en plus d'entreprises encouragent également cette tendance à la conduite électrique. Les PME y voient également une amélioration de leur image, les gestionnaires de flotte des grandes entreprises atteignent facilement leurs objectifs en matière de CO2 grâce à elle et ils réduisent les coûts. Du moins si l'on en croit Pascal Seeger, PDG d'Arval, la filiale de BNP Paribas spécialisée dans les solutions de leasing complet. M. Seeger a déclaré à la NZZ am Sonntag : « Si l'on considère l'ensemble des coûts, les véhicules électriques à batterie sont aujourd'hui moins chers que les véhicules à combustion interne comparables. »

Exemple assurance des bâtiments

À long terme, l'entretien moins coûteux et les coûts énergétiques plus bas - si vous faites le plein au bon endroit - compensent largement les coûts d'achat plus élevés.

C'est pourquoi M. Seeger, PDG d'Arval, s'attend à ce que la conversion des clients des flottes aux voitures à batterie se poursuive à un rythme soutenu, et plus rapidement que beaucoup ne le pensent. Dans une enquête, les entreprises ont montré une volonté de renouvellement. Ils prévoient que d'ici trois ans, près de la moitié des voitures achetées seront alimentées par des batteries.

L'assurance immobilière Berne se procure déjà la deuxième génération de voitures électriques. En 2018, la GVB a mis en service 89 VW e-Golf, dans le courant de l'année 2021, l'entreprise les remplace par la VW ID.3 (et quelques hybrides rechargeables).

Une station-service à la maison ?

Il n'y a pas beaucoup de raisons de ne pas faire le pas de nos jours. L'angoisse de l'autonomie a considérablement diminué, du moins pour les distances en Suisse. À condition toutefois que l'infrastructure de recharge soit adéquate, tant au siège de l'entreprise qu'au domicile de l'utilisateur du véhicule d'entreprise. Et ce n'est bien sûr pas toujours le cas. Si vous n'êtes pas le propriétaire de la maison, vous devez trouver un accord avec le propriétaire. En outre, tout le monde n'a pas le privilège d'avoir une place de parking permanente.

 

Source : https://vw.media-corner.ch/fr/press/80-vehicules-electriques-debut-de-la-mise-en-main-de-la-plus-grande-flotte-did3-de-suisse

Ajouter un commentaire
Veuillez calculer 3 plus 6.